présentation

Un an après le 'Challenge Data For Development Côte d'Ivoire', Sonatel et le Groupe Orange lancent un Challenge D4D au Sénégal. A cet effet ils mettent à disposition de la communauté scientifique et dans le cadre exclusif du Concours D4D, une série de bases de données de statistiques et d’échantillons extraits des signaux de gestion du réseau mobile.  Ils mettent en outre à disposition une base originale et détaillée de mesures climatiques extraites de panneaux solaires qui équipent les antennes, ainsi qu’une base dite de « CDR Synthétiques » qui simule le comportement d’individus fictifs, mais statistiquement représentatifs, à un niveau très détaillé.

une 2è édition du D4D Challenge au Sénégal ?

Le premier objectif du projet pour Sonatel comme pour le Groupe Orange, consiste naturellement à aider les populations locales dans leur vie de tous les jours. Cela s’inscrit également dans l’approche globale de ‘Orange 4 Developpement’.  En outre, le ‘Challenge D4D’ se propose d’explorer en mode ouvert, et par de l’expérimentation, plusieurs aspects de l’usage des données massives (Big Data) pour le développement :

  • Quelles sont les analyses et les connaissances qui sont en mesure d’apporter les résultats les plus utiles aux preneurs de décisions, et à même d’influencer les politiques publiques et les efforts de en faveur du développement et du bien-être des populations ? 
  • Quel pourrait être le cadre régulatoire et légal qui permette un usage de données massives  aux fins du bien commun et du développement ?  Quelles peuvent être les conditions de collaboration entre les institutions privées et publiques autour de l’analyse des données pour en tirer le meilleur parti pour la société ?
  • Quels peuvent être les formats de mise à disposition de données de mobilité sous une forme suffisamment  robuste et aisément accessible qui permette la recherche comme la gestion d’opérations aux fins de développement, tout en garantissant rigoureusement la sécurité et le respect de la vie privée des individus ?
  • Quels sont les modèles opérationnels et économiques étant à même d’assurer un développement pérenne de ces activités, et de faire émerger un écosystème d’expertises et d’entreprises locales qui puisse supporter ces activités et en bénéficier ?

Nous espérons que le projet, avec l’assistance des institutions locales ainsi que les membres du ‘Comité D4D’, nous permettra de contribuer par un éclairage mieux informé à la réflexion sur ces questions importantes de notre société.

 

 

Orange : un acteur mondial des projets à forts impact social